Publié le : 22 avril 20225 mins de lecture

Le chanvre (Cannabis sativa L.) est une plante herbacée annuelle appartenant à la famille des Cannabaceae, et celui-ci est principalement exploité dans l’industrie pour ses propriétés physiques. Originaire d’Asie Centrale, ses composants servent principalement à la production de fibres textiles ou d’apport nutritif en tant que fourrage. En revanche, la découverte de ses vertus thérapeutiques avec l’extraction de certains composés chimiques a directement propulsé son utilisation dans le domaine médical. Son intégration en tant que substance de traitement face à certaines pathologies reste notamment controversée suite aux nombreuses assomptions basées sur la confusion entre les molécules de cannabidiol (CBD) et tétrahydrocannabinol (THC).

CBD : le faux positif

Le CBD et THC sont des phytocannabinoïdes naturellement retrouvés dans les plantes du genre cannabis, et agissent sur le système endocannabinoïde d’un organisme qui interagit directement avec son système immunitaire ainsi que nerveux central. En outre, leurs effets sur le corps humain diffèrent fondamentalement malgré une origine commune, et possèdent tous deux un mode de fonctionnement particulier.

Le THC agit sur des récepteurs neuronaux responsables de la perception de l’environnement, et provoque alors des sensations de se sentir élevé à sa consommation. Celui-ci est donc considéré en tant que substance psychoactive et peut causer des hallucinations, de la paranoïa, de l’anxiété ainsi qu’une addiction si l’individu consomme régulièrement ce produit sur le long terme.

A l’inverse, le CBD délivrent des effets significativement plus agréables en produisant des sentiments de relaxation ou de calme chez le patient. Ce dernier favorise donc un meilleur bien-être en soulageant les douleurs de la personne en étant utilisé sous diverses formes comme la fleur de cbd. Par ailleurs, la fleur de CBD puissante est contrôlée à travers des protocoles stricts permettant de délivrer une marchandise de meilleure qualité aux consommateurs. De plus, les produits à base de CBD respectent les taux de CBD et THC exigés sur le marché afin de bénéficier des certifications nécessaires à leur commercialisation en France.

Une légalité controversée

Les produits finaux à base de CBD sont issus d’une méthode de fabrication standardisée au sein de l’industrie, et la majorité de ces derniers sont exclusivement disponibles à condition de rester sous une surveillance médicale. En effet, la récolte de chanvre servant à extraire le CBD contient une faible teneur de THC par rapport à la variété interdite à l’exploitation (Cannabis indica), et celle-ci est généralement mélangée à des huiles (coco, olive, etc.), liquides, pâtes, sprays, capsules ou thés pour faciliter son absorption ainsi que le soin du corps.

Il faut d’ailleurs souligner que les articles officiels contenant du CBD sont disponibles auprès des pharmacies, et ne demandent pas d’ordonnance avant d’être décernés pour un usage thérapeutique. En revanche, la vente cbd pas cher se réalise aussi dans des établissements secondaires, et reste légale ans le respect des normes imposés par le gouvernement. Le consommateur sera donc responsable de la sélection d’un point de vente fiable. Toutefois, les parties de la plante de chanvre (fleurs et feuilles) provoquant des effets psychotropes demeurent proscrits au même titre que la marchandise contenant du CBD avec un taux de THC supérieur à 0,3%.

Des effets secondaires à prouver

Le CBD utilisé pour le traitement des maux d’un individu ne présente généralement aucun risque immédiat sur sa santé, mais les conséquences du cbd pas cher avis varient selon les conditions du malade et les prescriptions que ce dernier a reçu. La combinaison des produits pharmaceutiques dans le cadre d’une thérapie est influencée par le volume de CBD administré, et une fréquence d’usage importante peut engendrer des effets indésirables. Un spécialiste de la santé indiquera toujours la dose idéale à prendre en fonction de l’âge ou le poids du patient, et il recommandera aussi de commencer la médication à base CBD avec des petites quantités avant d’augmenter celles-ci graduellement.

Toutefois, des études scientifiques supplémentaires doivent être réalisées afin de déterminer les interférences potentiellement nocives de cette molécule avec d’autres médicaments.