E-cigarette et vapotage : guide en ligne

E-cigarette

Inventé en Chine vers le début des années 2000, l’e-cigarette s’avère efficace pour arrêter le tabac. Le dispositif est utilisé en période de sevrage tabagique. Comme une vraie cigarette, il crée de la vapeur à inhaler. La fumée est produite sans combustion. Elle est dépourvue de monoxyde de carbone et de goudrons.

Historique et définition de la cigarette électronique

Aussi appelée e-cigarette ou e-cig, la cigarette électronique comprend trois éléments de base, à savoir une résistance ou atomiseur, une batterie et un réservoir. Celui-ci a souvent une apparence transparente pour permettre une meilleure visibilité de l’e-liquide. L’atomiseur est doté de mèche en fibres de coton ou de silice qui chauffe l’e-liquide. Il est connecté à la batterie par système de clip ou par pas de vis. Cet accessoire se décline en plusieurs modèles. Une fois alimentée en courant, la résistance vaporise le liquide qui se mélange vitement à l’air avant d’être inhalé. Fournissant l’énergie nécessaire pour le chauffage de la résistance, la batterie est souvent conçue en lithium. Elle est rechargeable. Sa capacité est exprimée en milliampères par heure.

Récemment, la vape est apparue dans les années 2000. La technologie s’est d’abord répandue par principe du bouche-à-oreille, puis sur les réseaux sociaux. L’ingénieur américain Herbert A. Gilbert avait déjà travaillé la technique au début des années 1960. À l’époque, son brevet ne fut jamais lancé. Désormais, l’e-cigarette rencontre une vraie prouesse aux yeux du public. Elle séduit un grand nombre d’utilisateurs dans le monde entier. Les cigarettes électroniques doivent notamment cette évolution à leur inventeur éclairé, à l’époque riche d’innovation et à l’immense engouement du marché.

Un dispositif évolutif

À l’origine, l’e-cigarette prenait la forme d’une cigarette traditionnelle tant sur le format que l’esthétique. Elle avait une batterie imprimée aux allures du papier, une cartouche et une diode. Cette dernière rappelle la braise incandescente. Le dispositif s’est évolué en eGo rechargeable et nettement fiable. Au fil des années, la cigarette électronique s’est présentée en mods. Ces derniers formats sont programmables et personnalisables. Les boxs sont leur version la plus répandue. On recense désormais des modèles légers et compacts : les podmods. Toutes ces facettes démontrent l’évolutivité et les principaux bénéfices de l’e-cigarette.

La vape s’avère une alternative plus saine à la cigarette classique. Dépourvue de combustion, la cigarette électronique n’émet pas les éléments toxiques présents dans la fumée du tabac. Elle offre pourtant au vapoteur le geste et les sensations pourvus par la cigarette traditionnelle. En inhalant l’e-cig, l’utilisateur ressent un hit au fond de sa gorge. La technique permet au vapoteur de consommer une quantité modérée de nicotine. Sa qualité pharmaceutique est soigneusement contrôlée. Considéré comme une bonne alternative à la cigarette tabagique, l’e-cigarette offre une large gamme d’expériences, de saveurs, de puissances et de designs. Elle permet une inhalation directe, indirecte, une vapeur froide, chaude, un vapotage discret, etc.

Bien choisir son modèle d’e-cigarette

Afin de bénéficier des principaux avantages de la cigarette électronique, il faut choisir un modèle adapté à ses besoins. Bien que le format du dispositif évolue dans le temps, son principe de fonctionnement reste le même. La résistance chauffe l’e-liquide présent dans le réservoir de l’atomiseur en vue de créer de la vapeur. L’énergie utile pour le chauffage du liquide est fournie par la batterie et la fumée est prête à être vapotée. Le vapoteur contrôle le mécanisme de vaporisation via le bouton « switch » ou de manière automatisée si le dispositif peut détecter l’inhalation de l’utilisateur. Les sensations pourvues par l’e-cigarette sont quasiment semblables à celles de la vraie cigarette.

Pour faire le bon choix, le vapoteur doit déterminer sa consommation moyenne de tabac par jour. Les paramètres et l’autonomie de l’appareil sont aussi des détails importants. Les fabricants proposent un large panel de modèles sur le marché. Les pods mods conviennent très bien aux petits vapoteurs. Avec leur durée de charge faible, ces formats s’avèrent plus contraignants pour les gros vapoteurs. Ces derniers doivent se tourner vers les box. De puissance élevée, ces modèles d’e-cig sont à la fois polyvalents et plus autonomes. Ils sont plus imposants et leurs accus sont interchangeables. Les box ont une autonomie de batterie élevée. Elles autorisent le réglage du débit de la vapeur.

Varier les saveurs avec l’e-liquide

L’équilibre des composants de l’e-liquide a un impact sur la qualité de vape et l’expérience du vapoteur. Les quatre éléments qui entrent dans la composition de la formule sont le propylène glycol, la glycérine végétale, les arômes alimentaires et la nicotine. Afin de rendre la vape plus agréable, les fabricants proposent un large choix de saveurs. Le parfum-tabac permet aux vapoteurs de retrouver le goût de la cigarette traditionnelle sans être obligés de fumer. Cette saveur est idéale pour débuter au vapotage. L’e-liquide est aussi disponible en goûts fruités, gourmands et boissons. Pour varier les plaisirs, chaque vapoteur est libre de choisir son arôme favori.

Comment la cigarette électronique est devenue hype
E-liquide et cigarette électronique : comment bien choisir ?